Mes lectures pour le Prix Roman Fnac 2018


Bonjour à toutes et à tous ! 

Je ne sais pas si vous avez vu l'info passer ces derniers jours, les quatre finalistes pour le Prix Roman Fnac 2018 ont été annoncées ! Il s'agit de quatre femmes qui nous proposent leur tout premier roman pour cette rentrée littéraire. Le prix sera donc décerné à l'une d'entre elles : Adeline Dieudonné (La Vraie Vie), Estelle-Sarah Bulle (Là où les chiens aboient par la queue), Inès Bayard (Le Malheur du bas) et Meryem Alaoui (La verité sort de la bouche du cheval).

Je n'ai pas lu leur roman, je ne peux donc pas vous donner mon avis sur ces œuvres. Si je corrige ça, comptez sur moi pour le faire ! =)

Malheureusement, mon coup de cœur ne fait pas partie de la liste... Je peux donc enfin partager avec vous mes lectures et mon avis sur chacune !






Exceptionnellement, je vous propose un classement par ordre de préférence avec notation, puisque c'était ma mission dans le cadre de la sélection des œuvres =).


En avant donc pour le premier roman !



ne m'appelle pas capitaine livre fnac roman lyonel trouillot selection prix roman fnac 2018




Quatrième de couverture :

"Quand Aude, aspirante journaliste, décide de frapper à la porte de Capitaine pour enquêter sur le Morne Dédé – un quartier de Port-au-Prince en déshérence qui connut son heure de gloire à l’époque de la dictature, lorsqu’il abritait les opposants –, elle n’est rien d’autre aux yeux du vieil homme qu’une jeune bourgeoise qui n’a connu que “des souffrances de contes de fées”, l’héritière d’une longue tra­dition de familles opulentes ayant bâti leur fortune sur le dos des pauvres gens.
Mais à ce vieillard acariâtre figé dans son fauteuil, la jeune fille offre également l’occasion de déchirer le silence, provo­quant d’abord sa colère, puis parvenant peu à peu à ressus­citer le grand maître d’arts martiaux qu’il a autrefois été, du temps où il se battait pour faire vivre son club, un lieu d’apprentissage, du temps où une mystérieuse élève l’avait ensorcelé et enjoint à servir “la cause”, une femme dont il était tombé fou amoureux avant de la haïr.
Parce qu’elle apprend, malgré elle, à poser un regard cri­tique sur le milieu protégé dont elle est issue, où l’on se marie entre cousins pour perpétuer la couleur de peau des dominants en se frottant le moins possible aux “autres”, qu’elle sait, dès lors, voir plus loin que le bout de son por­tail sécurisé, et peut-être parce que, à travers son grand frère Maxime, atteint de troubles psychiques, elle porte en elle l’altérité depuis sa naissance, Aude commence à faire sa place dans cet ailleurs. En la personne du vieil homme et de quelques jeunes “échoués”, elle identifie un autre monde, une nouvelle humanité et, avec elle, le chemin pour faire de la vie une cause commune. (source : Actes Sud)"



°  °  °  °  °


Vous l'aurez compris, ce livre est un peu la déception de la sélection qui m'a été proposée.

J'ai eu beaucoup de mal à m'intéresser à l'histoire car j'ai trouvé le style d'écriture assez élitiste et le rythme proposé au sein du roman n'était pas des plus fluides.

C'était une lecture assez laborieuse, soulevant beaucoup d'interrogations, je me suis même demandé si cette œuvre là correspondait réellement aux critères de la Fnac pour la sélection car je ne voyais pas comment ce roman pouvait s'adresser à chacun et trouver écho dans tous les profils possibles de lecteurs.

L'histoire reste cependant intéressante, l'opposition des deux milieux sociaux différents est assez révélatrice et les points soulevés tout au long de l'histoire sont profonds (par exemple : les relations sexuelles imposées par des garçons issus de familles aisées, les troubles psychologiques, l'amour dévastateur etc...). Mais justement, le problème est là : ces sujets ne sont que survolés et le tout reste un peu plat à mon goût. 
A chaque fois que l'auteur pointe un problème, l'histoire part sur autre chose et le sujet n'est pas approfondi, c'est vraiment dommage !

Par contre, j'ai beaucoup apprécié la dernière partie du roman dans laquelle le personnage principal se remet réellement en question et on assiste donc à un aboutissement de toutes ses réflexions et pensées.



Temps de lecture : 3 jours
Note : 3/10





le roman de jeanne livre lidia yuknavitch jeanne d'arc littérature post apocalyptique roman jeunesse




Quatrième de couverture :

"Anéantie par les excès de l’humanité et des guerres interminables, la Terre n’est plus que cendres et désolation. Seuls les plus riches survivent, forcés de s’adapter à des conditions apocalyptiques. Leurs corps se sont transformés, albinos, stériles, les survivants se voient désormais contraints de mourir le jour de leurs cinquante ans. Tous vivent dans la peur, sous le joug du sanguinaire Jean de Men. Christine Pizan a quarante-neuf ans. La date fatidique approche . Rebelle, artiste, elle adule le souvenir d’une héroïne, Jeanne, prétendument morte sur le bûcher. Jeanne serait la dernière à avoir osé s’opposer au tyran. En bravant les interdits et en racontant l'histoire de Jeanne, Christine parviendra-t-elle à faire sonner l’heure de la rébellion?"(source : Denoël)




°   °   °   °   °




Ce roman est réellement une chouette découverte ! 

J'ai été intriguée dès le début par l'univers futuriste et post-apocalyptique (que l'on a tendance à souvent croiser je trouve ^^), au final je garde un bon souvenir de cette lecture !

L'ambiance est bien palpable, on arrive assez facilement à se représenter les éléments visuels décrits dans l'histoire, par contre le tout est assez condensé et il y a parfois beaucoup d'informations complexes qui se suivent. Je crois que j'aurai bien aimé une œuvre en plusieurs tomes, afin d'avoir davantage d'informations et que la lecture soit plus fluide.

Le petit point qui m'a un peu dérangée c'est le vocabulaire de l'un des personnages central : Christine. Elle parle assez vulgairement et n'hésite pas à employer des connotations sexuelles à tout va, ce qui n'est pas vraiment mon dada. J'étais donc un peu exaspérée à certains passages mais c'est assez vite passé ! 

Les parties où Jeanne s'expriment dans la première partie du livre sont, au contraire, assez poétiques. Il y a de longues descriptions, ces passages là participent à une ambiance méditative et contemplative, c'est assez reposant ! 

J'ai eu un peu de mal avec les morales constantes envers l'Homme et son comportement envers l'Univers. Les critiques sont fondées mais à force cela devient un peu lourd et l'effet perd de sa puissance (ce n'est pas le seul livre avec lequel j'ai eu ce problème, vous verrez par la suite !)

Au final j'ai plutôt bien accroché avec l'histoire ! Je pense que c'est un roman qui pourra très facilement être adapté au cinéma, d'ailleurs l'écriture ressemble parfois à un script alors peut-être que l'écrivaine avait cette idée derrière la tête au moment de la rédaction...^^


Temps de lecture : 4 jours
Note : 6/10





l'arbre monde livre richard powers littérature écologie roman fnac




Quatrième de couverture :

"Richard Powers embrasse un sujet aussi vaste que l’univers : celui de la nature et de nos liens avec elle.
Après des années passées seule dans la forêt à étudier les arbres, la botaniste Pat Westerford en revient avec une découverte sur ce qui est peut-être le premier et le dernier mystère du monde : la communication entre les arbres. Autour de Pat s’entrelacent les destins de neuf personnes qui peu à peu vont converger vers la Californie, où un séquoia est menacé de destruction.

Au fil d’un récit aux dimensions symphoniques, Richard Powers explore ici le drame écologique et notre égarement dans le monde virtuel. Son écriture généreuse nous rappelle que, hors la nature, notre culture n’est que « ruine de l’âme ».

« Si Powers était un auteur américain du 19e siècle, qui serait-il ? Il serait probablement Herman Melville, et il écrirait Moby Dick. » Margaret Atwood" (source : Lisez ! - Cherche Midi)



°  °  °  °  °


Belle découverte encore une fois !

J'ai eu un peu peur en voyant la taille du livre, (550 pages) et j'avais donc un peu d'appréhension, dans le sens où si la narration n'était pas à la hauteur je savais d'avance que j'allais m'ennuyer.

Au final je n'ai pas échappé à l'ennui, qui était surtout dû aux longs passages aux propos et expériences scientifiques. 

Même si tout est certainement vrai, cela devient vite lassant car on en arrive à mettre de côté la part du roman et les faits scientifiques prennent vite le dessus, ce qui est vraiment dommage.

Ce livre est également le deuxième à avoir pour fonction de rappeler à l'Homme sa responsabilité face à la Nature, les morales sont donc quasiment constantes, les alertes régulières et les critiques peu dissimulées. On comprend bien que le but du roman est de nous faire comprendre que là où l'Homme trépasse et vieillit, la Nature, elle, s'étend et domine. C'est un moyen de nous dire que quoi que fasse l'Homme, la Nature lui survivra.

Le point que j'ai trouvé intéressant c'est que dans chaque récit indépendant (première partie du livre), la Nature joue toujours un rôle, qui peut sembler plus ou moins important au début mais qui, finalement, en arrive toujours à devenir le point central du récit.

Je pense que c'est un roman qui peut participer à une prise de conscience mais sa taille et son écriture empêcheront sûrement un impact important et une diffusion large.

L'avis d'un lecteur qui est proposé sur le site de la maison d'édition reflète quasiment parfaitement mon avis sur cette lecture, le voici :

"Un gros pavé écologique autour de l’incapacité de l’espèce humaine à prendre soin de son environnement et tout particulièrement des arbres. Autour de quelques destins individuels que rien ne prédisposait à devenir des activistes virulents de la défense des forêts, on en apprend beaucoup sur les arbres, leurs bienfaits et même sur la façon dont ils communiquent entre eux. C’est didactique, rempli de citations éclairées ou d’images très explicites sur la façon dont notre espèce continue à massacrer son environnement naturel. « Le monde comptait six billions d'arbres quand les humains sont apparus. Il en reste la moitié. Dont la moitié encore aura disparu dans cent ans. » « Vous et l’arbre de votre jardin êtes issus d’un ancêtre commun (et) aujourd’hui encore vous partagez avec cet arbre le quart de vos gènes. » Brrr, les chênes et les noyers de mon jardin, que j’aperçois par ma fenêtre en rédigeant ce billet, m’apparaissent sous un jour nouveau même si je ne suis pas encore tout à fait mûr pour discuter avec eux quand je profite de leur ombre ou de leurs noix. C’est vrai qu’après avoir terminé cette lecture dense et touffue comme une forêt de séquoias, la perspective change. Reste la sensation mitigée de m’être engagé dans un très beau sous-bois puis, ayant perdu mes repères et commencé à tourner en rond, de n’avoir plus eu envie que d’en trouver la sortie. Ennuyeux ? Un peu, oui."par Georges SMILEY


Temps de lecture : 33 jours
Note : 7/10





au loin hernan diaz roman fnac delcourt littérature suede amerique




Quatrième de couverture :

"Jeune paysan suédois, Håkan débarque en Californie, seul et sans le sou. Il n’a qu’un but : retrouver son frère Linus à New York. Il va alors entreprendre la traversée du pays à pied, remontant à contre-courant le flux continu des pionniers qui se ruent vers l’Ouest. Les caravanes se succèdent et les embûches aussi. Trop souvent, la nature et les hommes essaieront de le tuer. Håkan croise ainsi la route de personnages truculents et souvent hostiles : une tenancière de saloon, un naturaliste original, des fanatiques religieux, des arnaqueurs, des criminels, des Indiens, des hommes de loi…

Et, tandis que s’écrivent à distance les mythes fondateurs de l’Amérique, il devient un héros malgré lui. Peu à peu, sa légende grandit. Håkan n’a plus d’autre choix que de se réfugier loin des hommes, au cœur du désert, pour ne plus être étranger à lui-même et aux autres."(source : Delcourt)



°  °  °  °  °


J'ai beaucoup apprécié ce roman que je trouve riche en enseignements. J'aime beaucoup les œuvres dans ce genre là, qui n'ont pas pour seul but que de divertir mais qui, en plus, apportent des connaissances diverses.

On peut clairement dire que cette histoire retrace le parcours initiatique de Håkan, qui va, grâce à ses rencontres, se forger une personnalité à toutes épreuves et devenir l'Homme que l'on connaîtra à la fin du roman et dont on nous propose un petit aperçu au fil des premières pages.

J'ai trouvé intéressant le fait que chaque personne rencontrée représente un changement/enseignement différent, c'est une manière de nous faire comprendre que les personnes qui font notre quotidien participent activement à la personne que nous sommes.

Les descriptions sont prenantes et il est facile de s'imaginer les paysages désertiques et impitoyables envers l'Homme.

Je regrette par contre quelques longueurs et des ellipses frustrantes (surtout celle de la fin, bah oui, sinon ce n'est pas drôle voyez-vous ^^), ainsi qu'une fin trop vague qui nous laisse un peu sur notre faim.

Malgré tout, je trouve que c'est un très bon roman que j'aurai plaisir à relire !

Il se lit d'ailleurs assez facilement, à condition de vraiment se plonger dedans (ce que j'ai eu un peu de mal à faire au début).

Temps de lecture : 10 jours
Note : 7/10




Voici enfin le moment tant attendu...

Je vous présente l'œuvre qui, pour moi, aurait mérité de recevoir le prix du Roman Fnac 2018 !




la somme de nos folies shih li kow roman fnac malaisie littérature




Quatrième de couverture :

"À Lubok Sayong, petite ville au nord de Kuala Lumpur, tout est indéniablement unique. Jusqu'à la topographie, une cuvette entre deux rivières et trois lacs, qui lui vaut chaque année une inondation et son lot d’histoires mémorables.

Cette année-là, exceptionnelle entre toutes, l’impétueuse Beevi décide de rendre enfin la liberté à son poisson qui désespère dans un aquarium trop petit, d’adopter Mary Anne, débarquée sans crier gare de son orphelinat où toutes les filles s’appellent Mary quelque chose, et d’embaucher l’extravagante Miss Boonsidik pour l’aider à tenir la grande demeure à tourelles de feu son père, reconvertie en bed & breakfast…

Le tout livré en alternance et avec force commentaires par la facétieuse Mary Anne et par Auyong, l’ami fidèle, vieux directeur chinois de la conserverie de litchis, qui coulerait des jours paisibles s’il ne devenait l’instigateur héroïque d’une gay pride locale.

La Somme de nos folies est la chronique absolument tendre, libre, drôle, profonde, et volontiers incisive, d’un genre très humain quelque part en Malaisie, aujourd’hui." (source : Zulma)



°  °  °  °  °


J'ai tout simplement adoré ce roman ! La preuve, je l'ai lu en une journée, sans pouvoir le poser ne serait-ce qu'une minute (et je n'exagère pas, croyez-moi !)

Je l'ai trouvé à la fois frais, profond, troublant, poétique, léger et passionnant !

C'est une plongée dans le quotidien de personnes qui sont à la fois très différentes les unes des autres mais qui, malgré tout, arrivent à former une sorte de famille, de cocon solidaire et quasiment inébranlable.

L'histoire est vraiment captivante et pleine de rebondissements, le texte est riche et l'écriture impeccable ce qui rend la lecture fluide et agréable.

Au fil des rencontres et des événements et en prenant un peu de recul, on peut se rendre compte que l'on assiste à une petite biographie partielle d'une région/d'un village/d'une famille qui a largement les moyens de toucher chaque personne qui décidera d'ouvrir ce livre.

Rien qu'en lisant le résumé on peut tout de suite percevoir l'ambiance du roman et faites-moi confiance, si celui-ci vous intrigue alors vous ne serez pas déçu(e)s en faisant le choix de l'acquérir !


Temps de lecture : 1 jour
Note : 9/10





____________________________________






De votre côté, est-ce que vous avez pu lire certaines de ces œuvres ou bien d'autres qui faisaient partie de la sélection ?

Dans tous les cas, n'hésitez pas à partager vos avis, je suis toujours preneuse de recommandations pour de nouvelles lectures ! =)

A bientôt et prenez soin de vous,



- Anaïs -





Commentaires

  1. Bonjour ! :)

    Je viens de prendre le temps de lire ton bilan quant à ton expérience entant que jury littéraire ! J'ai aimé ton honnêteté, tu soulignes les "défauts" des romans que tu as lu et ça permet d'avoir un avis objectif. Ton enthousiasme pour "La Somme de nos folies" me donne envie de le lire à mon tour.
    Mais comme tu le sais, nous sommes en plein Pumpkin Autumn Challenge, donc ça sera pour plus tard ! :D

    Chouette article en tout cas qui nous permet d'y voir un peu plus clair, en pleine rentrée littéraire... !

    Salomé - https://lescarnetsdesalomeblog.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ! =)

      Merci beaucoup pour ton retour concernant cet article ! Je suis heureuse de voir que ma volonté d'être honnête se ressent ! =)

      J'espère que tu pourras lire "La Somme de nos folies" après le challenge, c'est vraiment une pépite ! =)

      Supprimer
  2. Merci beaucoup pour le partage de tes coups de coeur. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi d'avoir pris le temps de me lire =)

      Si tu lis certains de ces romans, n'hésite pas à me donner ton avis ! =)

      Supprimer
  3. Voilà un article très intéressant à lire ! Je trouve tes retours très justes, tu soulignes l'absence, l'insuffisance ou le déséquilibre mais tu n'oublies pas de pointer du doigt le mieux, la qualité et les particularités. Merci pour ces belles découvertes et surtout merci de partager ton avis en toute simplicité et avec honnêteté. Je ne connais aucun de ces romans, mais je pourrais tout à fait me laisser tenter. Au plaisir de te lire, à très vite, bonne journée à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci à toi Céline pour ton commentaire très constructif ! Encore une fois, je suis ravie de noter que mon désir de retranscrire mes avis de manière transparente et honnête se perçoit ! =)

      J'espère que tu pourras confirmer ces belles découvertes si tu décides de lire certains livres de cette sélection =)

      A bientôt ! =)

      Supprimer
  4. Coucou ! J'aime beaucoup ce style d'articles, bien écrit qui donne envie de lire (ou pas) les oeuvres que tu évoques. Très bonne idée le "temps de lecture" :) Tu vas finir par me faire lire à nouveau.. :D

    Bonne journée,

    Gros bisous

    Sid

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon Sid ! =)

      Je suis contente que tu aies apprécié l'article et que l'idée du "Temps de lecture" te semble intéressante ! Je ne le faisais pas jusque là mais étant donné que c'est un critère demandé dans mon carnet de lecture je me suis dit que ce serait sympa de le remettre ici ! Idée validée, donc ! =)

      Franchement, si avec tout ça tu trouves la motivation et le goût de te remettre à la lecture je serai hyper ravie ! =D
      Et qui sait, te faire un blog littéraire pourrait être un projet sympa... Non ? =)

      Des bisous !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire